La nouvelle fontaine du Pouhon Pierre Le Grand

Un lecteur nous a demandé des informations sur la nouvelle fontaine du Pouhon. Nous avons contacté M. Léo Haesbroeck qui nous a fourni les données suivantes :

« La nouvelle fontaine du Pouhon Pierre Le Grand est une oeuvre commune de mon collaborateur Gaël HUYNH et de moi-même.

En plus de permettre aux visiteurs de goûter l’eau de la source, nous avons imaginé leur offrir un spectacle «son et lumières» en projetant sur la coupole octogonale abritant la source, une animation de type «build-image» sur le thème de l’eau. Ainsi, en plus de la contrainte de base qui consistait en la simple distribution/évacuation de l’eau puisée dans la Source, nous avons été contraints d’inclure dans l’oeuvre, tout le matériel indispensable à l’animation «son-lumière», c’est-à- dire, deux projecteurs de 10.000 Ansi-Lumens, un PC pour la conduite de la projection, un amplificateur HiFi, quatre enceintes acoustiques et un sub-woofer.

Inspirés par les qualités «ferrugineuses» de l’eau de la source, nous avons eu l’idée de concevoir une coque constituée d’un assemblage de tôles en acier Corten©. Pour contrer l’aspect massif imposé à l’ensemble par la disposition stricte des projecteurs, une série de lamelles confèrent à la sculpture un aspect dynamique, figurant une émergence du sol en direction du ciel.

Les quatre Éléments son ainsi réunis : la tôle rouillée pour la Terre, l’Eau, le Feu avec les projections lumineuses et l’Air avec l’espace dans lequel s’inscrit le monument. La perception de l’oeuvre fait appel aux cinq sens : le Goût pour l’eau ferrugineuse, la Vue pour le build-mapping, l’Ouïe pour les sons d’accompagnement, le Toucher pour le contact froid avec l’acier rouillé et l’Odorat pour le gaz carbonique dégagé par l’eau de Source. Les tôles ont subi un traitement à l’acide pour en accélérer la rouille dont l’aspect «brut » viendra en contraste avec les marbres et ors du Pavillon au centre duquel la fontaine sera implantée. Pour permettre l’entretien régulier des projecteurs, et le remplacement de leurs ampoules, ceux-ci ont été montés sur un lift mécanique qui permet de les faire émerger du sommet de la statue.

Dès que les derniers réglages seront effectués, nous signerons l’oeuvre comme suit : Léo HAESBROECK & Gaël HUYNH – architectes. »

Léo Haesbroeck BAH sci sprl


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>