Un projet de restauration de la Fontaine aux Yeux

Le petit monument, ou plutôt ce qu’il en reste, qui abrite la Fontaine des Yeux, fait l’objet d’un permis d’urbanisme car la ville souhaite entreprendre sa restauration.

Cette fontaine était autrefois assez fréquentée pour ses vertus curatives réelles ou supposées. En effet, elle était utilisée par de nombreux Spadois pour traiter ou prévenir des affections oculaires. Dans les années 1980, des Spadois avaient l’habitude de boire son eau ou de s’humecter les yeux en se rendant au cimetière. (*)
Dans son petit livre sur Les promenades de Spa, publié en 1872, Albin Body la décrit comme ayant des vertus étonnantes contre les affections de la vue, grâce à la barégine qu’elle contient ».

En 1954, le docteur Delneuville, ophtalmologue, président de la Commission des Eaux et des Bains, crut nécessaire de publier un petit ouvrage pour démontrer que cette eau n’avait aucune composition chimique particulière permettant de conclure à une action sur un problème oculaire mineur, telle une légère conjonctivite.
Il est certain en tout cas que si l’eau ne guérissait pas, elle ne devait pas non plus apporter des complications aux maux dont souffraient ses utilisateurs. Delneuville constate en effet qu’il s’agit d’une bonne eau de source, faiblement minéralisée.

La Fontaine des Yeux vers 1900

La Fontaine des Yeux vers 1900


Quoi qu’il en soit, cette eau devait être appréciée car elle a fait l’objet de beaucoup d’attention puisque des cartes postales de 1900 nous montrent que la fontaine est abritée par un monument beaucoup plus important qu’actuellement.

On peut ainsi voir que la fontaine est protégée par un petit pavillon au toit couvert d’ardoises soutenu par deux piliers de pierre. Ce pavillon sera supprimé, comme on peut s’en rendre compte sur une autre carte postale de 1912. Un dallage permet d’éviter de patauger dans la boue. La fontaine en elle-même est assez complexe. On peut voir que l’eau jaillit d’une tête de lion et coule dans une coquille. Le monument est composé de deux volutes sculptées au milieu desquelles se trouve une pierre avec l’inscription « Fontaine des Yeux ». (*)

La Fontaine des Yeux en 1912

La Fontaine des Yeux en 1912


Comme on le constate malheureusement assez souvent, on peut se rendre compte que le monument initial perd petit à petit les éléments qui font son charme. Ainsi, sur la photo de 1912, le pavillon a disparu, de même que le banc situé à côté de la fontaine. Les piliers de pierre et le dallage ont été maintenus, de même que le monument dans son entièreté.

La comparaison avec la situation actuelle montre que le dallage a été enlevé de même que le parement de la fontaine, les piliers ont disparu, seul le bassin inférieur est encore présent mais il est cassé en plusieurs morceaux.

La Fontaine des Yeux étant située à un endroit très fréquenté par les touristes qui se rendent en voiture ou à pied au centre thermal et à Sol Cress, il ne serait pas superflu de lui rendre son visage d’antan.

Pol Jehin

(*) Voir « Sources Minérales et Fontaines de Spa » par Léon Marquet dans la collection Connaître Spa du Comité culturel.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>