Rénovation de l’aubette de « Commune Poule »

Ce samedi 18 juin 2011, en présence de membres du collège communal et du conseil communal, du représentant du ministre du patrimoine et de Mme Herman de la Région Wallonne, service du Petit Patrimoine Wallon, de M. Delchef de Qualité Village Wallonie, de responsables d’associations, de personnes privées qui nous ont aidés à réaliser ce projet par leur soutien financier et des membres de Réalités, nous avons procédé à l’inauguration de la restauration de l’ancienne aubette du tram située à l’endroit appelé « Commune Poule ».

L'aubette de Balmoral au niveau du ront point.

L’aubette de Balmoral au niveau du ront point.


Après les remerciements, une bonne soixantaine de personnes ont pu se rendre en bus jusqu’à l’aubette du dessus près du rond-point. Au passage, elles ont pu voir (ou revoir) les deux autres pavillons qui ont été rénovés. L’objectif était de sensibiliser les divers acteurs institutionnels (Région Wallonne, Ville de Spa, Hôteliers, etc) à la situation de la dernière aubette qui attend une rénovation.
M. Delchef de Qualité Village a invité la SPW à cèder le pavillon à la ville de Spa qui pourrait lui trouver une affectation d’information touristique ; ce qui permettrait d’obtenir des subsides importants de la Région Wallonne.
Luc Peeters, pour la Ville de Spa, a remercié les différents intervenants qui ont permis ces rénovations. Il a déclaré que le coût des travaux pour rénover l’aubette du dessus est évalué à plus de 50.000€. Il est également nécessaire pour la ville de Spa de trouver des réponses aux questions de l’affectation du bâtiment et de la sécurité des lieux suite à la création du rond-point.

Mme Herman (Région Wallonne) s’est réjouie de la restauration des aubettes du tram et a insisté auprès des autorités communales pour qu’elles soutiennent ce projet. Elle a notamment suggéré de procéder à un classement des aubettes. Bref, toutes les énergies seront nécessaires pour faire aboutir la restauration de ce dernier témoin de la ligne du tram de Spa à Balmoral.

Bref historique des aubettes de Balmoral

C’est le 3 août 1909 que les premiers trams montent la côte de Balmoral pour amener les Spadois et les touristes dans le nouveau quartier du Nord de Spa « Spa extension ». Ce nouveau développement urbanistique de la ville a pour objectif de relancer l’activité touristique à Spa qui était en déclin suite à l’interdiction des jeux de casino en 1902. Le tram permet d’acheminer les touristes depuis la gare et le centre de Spa jusqu’au nouveau parc touristique comprenant le golf, l’hippodrome, des hôtels (Balmoral et du golf), des villas et donnant accès aux promenades dans les bois du Staneux et de la Hoëgne. Certaines voitures du tram étaient ouvertes et contribuaient à renforcer l’attrait touristique de ce moyen de transport. 4 aubettes ont été construites entre le boulevard des Anglais et Balmoral pour permettre aux promeneurs et aux voyageurs de se reposer, de s’abriter et d’attendre le tram.
Elles sont l’œuvre d’un architecte célèbre dont on redécouvre actuellement les talents. Il s’agit de Georges Hobé. Il a d’ailleurs signé son travail sur l’une des pierres de taille de l’aubette du dessus.
Tram Balmoral
Hobé* (né en 1854) commence sa carrière comme ébéniste. Il crée des meubles de style art nouveau. Il a introduit en Belgique le style « cottage ». Il a à son actif la création de nombreuses villas en Belgique, l’urbanisation de La Panne, la mise en valeur de la citadelle de Namur avec son théâtre de verdure. Il a été responsable de l’aménagement et l’exploitation de la ligne de tram de La Panne. D’ailleurs, on peut constater une très nette ressemblance entre l’abri de tram de Balmoral et celui du golf club de Le Coq.
La ligne de tram se développera jusque Verviers puis sera malheureusement condamnée définitivement en 1952 mais les aubettes ont continué à remplir leur fonctions d’abris de bus jusqu’à aujourd’hui.

La rénovation des aubettes

En 2004, plusieurs lecteurs de notre revue Réalités ont attiré notre attention sur la dégradation rapide des aubettes. Madame Bourguet nous a mis en relation avec Qualité Village Wallonie qui nous a aidés à construire les dossiers administratifs pour obtenir les subventions dans le cadre du Petit Patrimoine Populaire Wallon. Nous remercions vivement M. Delchef, Mme Marie de Sellier, Mme Lovinfosse qui nous ont aidés à finaliser le dossier.
Nos remerciements vont tout naturellement à Madame Christine Herman et son équipe du Petit Patrimoine Populaire Wallon qui ont fait aboutir notre projet. Nous souhaitons dire combien pour nous cette action de la Région Wallonne est importante, primordiale pour la sauvegarde de notre patrimoine. Bien que modestes, ces éléments du petit patrimoine racontent l’histoire de notre ville, nous aident à comprendre ses évolutions. Les aubettes font partie de notre paysage, de notre vie et constituent un maillon de notre identité collective.

 L’aubette quelques jours avant l’inauguration

L’aubette quelques jours avant l’inauguration

La possibilité qui a été donnée à notre association d’obtenir des subsides, nous a permis de développer un véritable travail de participation citoyenne. Plus de 60 familles, une quinzaine d’associations se sont mobilisées pour donner une nouvelle vie aux trois anciennes aubettes du tram de Balmoral. … Les amis du parc de Balmoral, Brocantique, Histoire et Archéologie Spadoises, le Dorint Bridge Club Balmoral, le Lions Club de Spa, Belgomania, le Cercle de la Libre Pensée de Spa, les Collectionneurs réunis, le Soroptimist Club de Spa, le Musée de la lessive, la Pitchounette, le club de Bridge, l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Spadois, le Musée des transports en commun du pays de Liège, le Cyclo Spa, la Fraternelle, Les riverains du parc du temple anglican,
Cette action s’est déroulée en collaboration avec La ville de Spa et plus particulièrement de ses échevins M. Mathy, M. Peeters qui ont soutenu le projet avec enthousiasme ainsi que M. Gobert du service des travaux.

On dit que la foi soulève les montagnes mais il est en tout cas certain que l’enthousiasme et le dynamisme de l’équipe du 12eme de ligne a permis de dégager notre aubette du sol où elle était attachée depuis plus de 100 ans.
« Il y a quelques jours, il faisait beau et j’admirais notre aubette dans le calme du soir, quand tout à coup une petite voix m’interpella. C’était l’aubette. Elle ma confié qu’elle était encore toute émoustillée d’avoir été soulevée si délicatement par les bras puissants des machines manœuvrées par Marc Rader et son équipe. Ils m’ont alors déposée dans un carrosse, d’un style un peu différent de celui de Kate et William. Quelle joie de partir en voyage, m’a-t-elle dit, et de saluer mes petites sœurs qui sont très jolies, sauf notre aînée au-dessus de la côte qui semble bien malade.
Elle m’a demandé de les remercier ainsi que les responsables du SPW, M. Brouet et le concierge M Lodomez qui l’ont abritée dans l’ancien dépôt des trams durant sa cure de jouvence.
Et puis, dit elle encore, quel moment merveilleux je me suis laissée aller dans les mains douces de nos artisans spadois qui m’ont cajolée, bichonnée, requinquée, maquillée, fardée. Quel bonheur, une remise en forme aussi efficace qu’au centre thermal. Paul Mordan s’est chargé de la restauration des boiseries, M. Schiffller de la maçonnerie, Alain Threis de la peinture et Boris Lange de la toiture. »
Notre aubette est maintenant prête pour le service. Elle peut accueillir à nouveau les voyageurs. Merci à la SRWP qui a également apporté son aide financière dans la rénovation.

Je voudrais enfin remercier l’équipe de Réalités qui a accepté l’idée de fêter son 25eme anniversaire en consacrant son énergie et ses petits deniers à la rénovation de ces trois aubettes. Fin 2012, nous fêterons notre 30eme anniversaire et nous espérons pouvoir vous retrouver pour prendre le verre de l’amitié dans l’aubette située au-dessus de la côte et qui sera entièrement rénovée !

Pol Jehin

Le résultat est à la hauteur de nos espérances

Encore faudra-t-il veiller à l’entretien de nos aubettes si nous voulons qu’elles puissent être utilisées durant de nombreuses années. Les services communaux se chargent déjà de l’entretien des abords et quelques membres de notre association n’ont pas hésité à s’armer de brosses, seaux et loques pour les nettoyer. L’opération devra être renouvelée régulièrement !

On peut découvrir des photos du travail réalisé sur une autre aubette de Balmoral : http://www.qualitevillagewallonie.be

Un CD a été réalisé par M. Legrand pour la Région Wallonne. Il reprend toutes les opérations de déplacement de l’aubette, le travail des artisans et le replacement du pavillon.

(*) l’architecte Georges Hobé est né à Bruxelles en 1854 et décédé à Ixelles en 1936. Architecte et urbaniste autodidacte, créateur de mobilier, décorateur, entrepreneur, il est l’un des grands artistes oubliés du mouvement Art nouveau et de la transition vers l’Art déco. A Namur, il a conçu le Casino (1911), la rambarde en pierre et en fonte qui borde la Meuse du Casino au confluent avec la Sambre, ainsi que le monumental Stade des jeux (1910) et le Théâtre de plein air situés sur l’esplanade de la Citadelle. Plusieurs villas du Parc du Champeau ainsi que des habitations du quartier « Art déco » rue des Carmes et rue des Croisiers) ainsi que l’aménagement de la « Route merveilleuse » lui sont dus.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *