La chapelle de l’ancien hospice Saint Charles – « Résidence du Parc »

L'ancien hospice Saint Charles - 'Résidence du Parc'
La chapelle Saint Charles a été construite vers 1865 lors de l’édification de la troisième partie du premier complexe hospitalier que constituait l’ancien hospice Saint Charles. Son intérieur, de style néoclassique tardif, et sa vaste coupole en font un exemple d’architecture particulièrement intéressant et unique dans la région. Lors de l’élaboration des plans de la construction des bâtiments modernes actuels, il a été décidé chaque fois de conserver la chapelle et son accès, précisément en fonction de son caractère architectural spécial.

En ce qui concerne le mobilier, il faut noter que le maître-autel est une très belle pièce néogothique du 19ème siècle, unique également dans toute la région. La crédence est aussi d’une certaine facture. Les autels latéraux, plus massifs, ont perdu une partie de leur ornementation. Différentes statues polychromes avec leur socle mural sont de très beaux témoins du 19ème siècle. Les quatorze tableaux du chemin de croix sont très anciens ; ils ont été complètement restaurés en 1956 sur l’avis d’artistes spadois. C’est un de ceux-ci, Yvan HUQUE, qui réalisa ce travail. Malheureusement, certains tableaux ont subi ultérieurement de nouvelles dégradations. Il faut aussi signaler une ancienne toile représentant Saint Charles BORROMEE, patron de cette chapelle et de l’ancien hospice ; deux tableaux vitrés 1900 dans le chœur et au-dessus d’une des portes de la sacristie, une peinture du 18ème siècle. Le jubé est une vaste tribune, protégée par une balustrade en bois. Il surplombe une partie du sanctuaire et est accessible par l’étage supérieur. Le portail d’entrée et la cage d’escalier monumentale de l’ancien hospice constituent un très bel exemple de l’âge d’or du fer dans la seconde moitié du 19ème siècle.

L'intérieur de la chapelle de l'ancien hospice Saint Charles. Différentes statues polychromes avec leur socle mural sont de très beaux témoins du 19ème siècle. Les quatorze tableaux du chemin de croix sont très anciens.L'intérieur de la chapelle de l'ancien hospice Saint Charles. Le jubé est une vaste tribune, protégée par une balustrade en bois. Il surplombe une partie du sanctuaire et est accessible par l’étage supérieur.L'intérieur de la chapelle de l'ancien hospice Saint Charles

La chapelle Saint Charles fut publique jusqu’au départ, en 1968, des Filles de la Croix. Depuis lors, elle est réservée aux pensionnaires de la maison de retraite.
Sur un tout autre plan, cette chapelle constitue un témoin tout particulier de l’histoire de notre dynastie et à fortiori de l’histoire de notre cité. Après plusieurs séjours à Spa, la Reine Marie-Henriette décida en 1894 de s’y installer définitivement en achetant l’ancien Hôtel du Midi, actuel Musée de la Ville d’Eaux. Le jardin de cette nouvelle résidence royale et celui de l’Hospice Saint Charles étant adjacents, la Reine fit aménager une petite allée fleurie afin de pouvoir se rendre chaque matin à la Chapelle Saint Charles pour y participer à la messe. Très souvent, elle était accompagnée de sa fille la Princesse Clémentine, d’une dame d’honneur et de personnalités de son entourage. Outre cette fréquentation régulière de la chapelle, la Reine se rendait très souvent à l’Hospice pour s’informer de l’état des malades, s’intéresser au bien-être matériel des pensionnaires ou encore organiser des repas festifs au départ du Palais royal.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *