La cascade Haldeboeuf


Il convient de féliciter le groupe d’adolescents et d’adultes spadois qui ont nettoyé les marches et les ravins de la cascade Haldeboeuf. Ils ravivent la mémoire de ce site remarquable qui connut la célébrité au début du XXe siècle.

Le guide des promenades de Spa de « Spa Attractions » (Bruxelles, Ed. de Boeck, 1926, p. 65) en fait la description suivante, quelque peu dithyrambique :

« La cascade Haldeboeuf constitue une des plus belles attractions des environs de Spa. C’est une crevasse énorme qui part du haut de la montagne jusqu’à l’Eau rouge qui coule au pied et reçoit l’eau du torrent. Les eaux abondantes… ont creusé le sol à une grande profondeur, découvrant des rochers et des blocs erratiques, creusant dans la pierre des rigoles capricieuses, ressemblant à celles du Ninglinspo.
Spa Attractions avait fait construire au moyen de dalles de schiste cent vingt escaliers, pour admirer de près le cours de ce torrent qui forme neuf cascades… »

En fait, cette cascade intéressante est souvent à sec.

Il convient d’écrire Haldeboeuf et non Halteboeuf, ce toponyme étant repris sous cette graphie dans les anciens guides touristiques, notamment le guide Cosyn « Spa », vers 1930. Le lieu-dit Haldeboeuf évoque vraisemblablement le riche passé sidérurgique des vallées spadoises. En effet, halde est un terme de métallurgie signifiant : Masse de matières qui provient de la gangue ou des minerais rebutés (Dictionnaire de la langue française, Littré 1863). Le mot halde n’est plus repris au petit Robert de 1977.

Les rochers de Tolifaz

Les rochers de Tolifaz


Plus en amont dans la jolie vallée boisée de l’Eau rouge, se dressent sur la rive droite les rochers déchiquetés de Tolifaz ou Tolifa. Ce nom traditionnel viendrait de toli, issu du latin teloneum : Impôt, gabelle, douane, bureau du percepteur, qui a donné tonlieu, altération de tolneu (XIIe s.) et de faz dérivant de fagus : Hêtre. Tolifaz pourrait signifier le hêtre de tonlieu ou encore : tolifa : Il lui faut tout. Il existe dans la commune de Braine l’Alleud une ancienne ferme dite « Tout lui faut », qui dépendait de l’abbaye de Septfontaines.
Au pied de ces roches, une pierre pointue (lu betchu pîre) indique le sentier vers les Lébioles (latae betulae = les grandes boulaies) et le village de Creppe (du franc Krippia, crèche ?, allemand « krippe », néerlandais « kribbe »).

Sur la rive gauche de l’Eau rouge se trouve la vieille ferme de Fond Crasse, maintenant rénovée. Crasse : encore un terme technique de sidérurgie ancienne désignant la scorie d’un métal en fusion d’où dérive crassier : Amoncellement des scories des Hauts fourneaux.

Louis PIRONET


Dans le rapport de l’année 1911 de la société Spa-Attractions présidée par monsieur Leboutte on peut lire :

Monsieur le Colonel Plucker, membre du Comité et Vice- Président, ayant entendu parler de Haldeboeuf, fut tenté de savoir ce que cachait cette appellation assez étrange. Monsieur A. BODY, consulté par le Colonel, donna les premiers renseignements sur Haldeboeuf et sur sa situation topographique au-delà de Winamplanche sans pouvoir préciser l’endroit. Grâce à la persévérance du chercheur, Haldeboeuf fut bien vite découvert.

L’accès en était tellement difficile, que la première fois que je fus amené à cet endroit sauvage, il fallut ramper et s’accrocher partout pour juger des merveilles de cette crevasse énorme. Le travail me parut dès l’abord très difficile et très coûteux pour nos modestes ressources. Le Colonel Plucker amorça l’affaire par la promesse d’un don pour faire face aux premières dépenses.

Une autre question très importante devait d’abord être résolue ; c’était la demande d’autorisation du propriétaire du bois environnant, car le ruisselet qui a créé cette merveille, avait son lit tout entier dans un domaine privé. Le propriétaire était Monsieur BEHR conseiller communal de La Reid et premier magistrat de la commune. Celui-ci nous autorisait à créer un accès qui permit de montrer Haldeboeuf aux promeneurs. Sans plus attendre, le bureau de Spa-Attractions se rendit sur les lieux et un tracé approximatif fut indiqué.

On reconnut l’absolue nécessité de faire des escaliers d’un bout à l’autre à l’aide de traverses et de piquets de fer mais il fallut abandonner l’idée du bois et l’on se décida pour des escaliers en pierre. Ce fut notre cantonnier qui, en douze jours de temps bâtit la centaine d’escaliers pour arriver au ponceau qui se trouve en amont sur le chemin qui relie Tolifaz à la route de Desnié.
Cette œuvre fut achevée en rendant viable la seconde partie du ravin par un sentier, des escaliers, un gué et une passerelle en fer. Un banc a été construit à l’entrée de cette seconde section pour servir de repos aux visiteurs et surtout à l’infatigable explorateur qu’est le Colonel. Cet endroit est superbe à la fonte des neiges ou après des pluies abondantes.

La société « Spa-Attractions » fut fondée par l’historiographe et archiviste Albin Body, le 15 décembre 1894. Le règlement de cette association contenait 22 articles. Cette société avait pour but d’attirer et de retenir les étrangers à Spa, de leur rendre le séjour de plus en plus agréable en améliorant et en augmentant toutes ses attractions.

Elle avait également pour but la création, le développement l’amélioration et l’entretien du merveilleux réseau de promenades qui dote notre ville d’une couronne incomparable.

Lors de sa fondation le Comité se composait de Président d’honneur : Albert de Damseaux, bourgmestre de Spa , Président : H. Dolez, ministre plénipotentiaire Vice-Présidents : A. Body et J. Henrard, Secrétaire : P.Dommartin Trésorier : Henry Leboutte.

Monique PONCELET


detritus2
Nettoyage de la cascade

« …le samedi 5 juin 2010 à Desnié, un groupe d’adultes reidois et un spéléologue de Harzé, tous bénévoles, ont nettoyé la cascade de Haldeboeuf qui était devenue un site pollué. Après la restauration de l’escalier centenaire qui longe ce magnifique site par des jeunes Spadois au mois de mars, ce groupe a retiré des ravins, environ une grande remorque pleine de ferrailles, plastics, bouteilles et d’autres détritus.

Ce site dangereux, avec une cascade sèche les deux tiers de l’année, redevient un lieu agréable pour les amoureux des promenades pittoresques. Il est bon à rappeler qu’il se situe sur des parcelles privées et demande donc de tous le respect de l’environnement. Pour l’escalier, la montée n’est pas du tout aisée pour les personnes âgées et les jeunes enfants nécessitent une surveillance. Merci à la librairie « Quatre Couleurs » de la rue Hovémont de Theux qui nous a sponsorisés pour l’achat de matériel.
Merci à tous !

Jean-Luc Seret


Voici quelques photos qui vous donneront l’envie de découvrir ce site remarquable :




Commentaire

La cascade Haldeboeuf — 2 commentaires

    • Bonjour,

      La cascade Haldeboeuf est sur l’itinéraire de la promenade n°15 de la carte des promenades de Spa-Theux-Jalhay disponible auprès des Syndicats d’Initiatives de Jalhay, Jehanster, La Reid, Polleur, Sart, Theux et de l’Office du Tourisme de Spa.
      La promenade 15 a un balisage rectangle jaune, totalise 6,5 Km et est de difficulté moyenne.

      La localisation de la cascade est faite sur la carte ci-dessous par l’étoile rouge.

      Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *