Sources, pouhons et fontaines de Spa

Armes d’Autriche (Aux): source pouhon extérieure derrière le pouhon P.L.G. du nom d’une maison enseignée idem en face du P.P.L.G., en 1863 où la source jaillissait

Artistes (pouhon des): appelé aussi Pouhon des Vers

Barisart (source de): parfois appelée source de Mambaye

Bohy (fontaine du): du nom d’un ancien quartier ou vinave alimenté par le ruisseau de la Picherotte jusqu’au début du 20e siècle + ou – vers 1910. Rues et Promenades de Spa d’ E. Jacob 1983 (p.60). Le même livre signale l’alimentation par une source d’eau pure et douce proche du chemin du Pré de Faie Haie (p. 195)

Bricollet (pouhon): nom primitif de la source Marie-Henriette avant 1770. L’Europe Illustrée, J.Dardenne 1914-18 (p. 17). Les Eaux de Spa M.Crismer 1983 (p.96)

Broxou (fontaine du): proche du pavillon Bernard à Marteau

Delcor (pouhon): proche de l’arboretum; aussi pouhon du Meunier

Dereppe (source): jaillit dans la fagne au pré Dereppe du nom du propriétaire près de la route des Fontaines; Les Pouhons de Spa, Docteur Poskin 1914 (pp.4 &36) et S.A. guides des Promenades 1926 (p.60)

Enragée (L’): source voisine de la fontaine de la Géronstère

Fontaine aux Yeux: source, route du cimetière (Fagne Lolo)

Fontaine de Sart: nom ancien de la source de Nivezé; aujourd’hui source Marie-Henriette

Fontaine des Crapauds: la fontaine du Perron ainsi appelée à cause de ses trois grenouilles; Délices des Pays-Bas 1769 et Rues et Promenades de Spa d’ E. Jacob 1983 (p.254)

Fontaine d’Or: source qui jaillissait dans les caves de la célèbre auberge Fontaine d’Or consumée par l’incendie de 1807; Rues et Enseignes de Spa A.Body 1895 (p.52). Le livre Les Eaux de Spa de L.M.Crismer 1983 (p.34) dit que la source était encore captée en 1906 et abandonnée pour la construction des jardins du casino et des Bains (p.8), idem pour l’Europe Illustrée de J.Dardenne 1914-18 (P-9)

Fontaine du Perron: était alimentée par la même source d’eau pure et douce que la fontaine du Bohy. Les Rues et Promenades de Spa d’ E. Jacob 1983 (p.195). Le livre fait aussi mention d’une source d’eau douce dans la prairie Boosetprez proche de la fontaine. Celle-ci disparut vers 1850 mais fut réédifiée en 1898 ainsi que le Perron à l’emplacement actuel (p.254)

Fontaine Ecclésiastique: la Sauvenière ainsi nominée parce qu’on y célébrait la messe début 18e siècle en 1720, Spa au passé et au présent 1979 (P-99)

Fontaine Monumentale: dite Cascade Monumentale, alimentée par le ruisseau de la Picherotte dès 1863, lors de sa construction mais sous eau depuis plus ou moins 1910, (Rues et Promenades de Spa d’E.Jacob 1983 pp.60, 369 & 372)

Fraineuse (la): nom primitif de la source du Tonnelet avant 1607, Trévisius (à Spa vers 1610) médecin d’Albert et Isabelle in L’Europe Illustrée de J. Dardenne 1914-1 8 (p. 16)

Géronstère (la): source voisine de la source l’Enragée

Groesbeek: source voisine de la source de la Sauvenière

Hornay (le): source voisine de la Géronstère et de l’Enragée mais pourrait être l’actuelle source l’Enragée

Mambaye: nom peu connu de la source de Barisart, Les Eaux de Spa M.L.Crismer 1983 (p.98)

Marie-Hentiette: source voisine de celle du Duc De Wellington

Marie-José : source dans le fond de la rotonde du P.P.L.G. appelée autrefois Aux Armes D’Autriche; Notices Historiques sur le P.P.L.G. E. Jacob 1936 (p.43) et guides Hélios-Spa 1930 (p.23)

Meunier (pouhon du): autre nom du pouhon Del’Cor; guide des Promenades Pédestres S. Attractions 1903 (p. 13)

Nivezé: la source s’appelait d’abord Fontaine De Sart et aujourd’hui Marie-Henriette, Pouhon Bricollet en 1770

Pia (pouhon): proche du ru des Pendus et promenade Du Chastel

Pierre Le Grand
: source-pouhon principale du centre de Spa

Pleinfays-Les-Aunais : pouhon au milieu d’un bois proche de la source du ruisseau de Tolifaz; Les Eaux de Spa Crismer (p. 9)

Prince De Condé I et II: sources-pouhons en ville

Reine (source de la): source proche de la Sauvenière

Royale-Spa: c’est la source Wellington, Les Eaux de Spa de Crismer 1983 (p.57); support publicitaire sur 4 documents photographiques sur la source Wellington ainsi que le parc Wellington avec pavillon et ateliers (1920-1925) acquise par Spa Monopole en 1934

Salmon: source supérieure dans les fagnes Salmon (Malchamps)

Sahnon: source inférieure dans la fagne Salmon (Malchamps); Les Pouhons de Spa, Docteur Poskin 1914 (pp.5 & 37)

Sart: nom ancien de la source de Barisart au 16e siècle car la commune de Sart s’étendait alors jusqu’aux confins de la source; Spa ancien, P. Lafagne (p. 67)

Sauvenière (source de la): source voisine de celle de Groesbeek

Savinie: altération de la source Sauvenière; Les Eaux de Spa, Crismer en 1983 (p.24)

Source: source sans nom un peu au-delà de Nivezé qui alimentait les hôtels de Balmoral et les villas de Spa-Extension. Venant des vieilles fagnes, la conduite passait par Nivezé au-dessus du lac de Warfaaz et grâce à une forte pression montait jusqu’au sommet de la Heid Du Pouhon; guide de Spa-Attractions 1926 (pp.116 & 117)

Spa-Roches: source découverte en 1931 dans la propriété Spinhayer et commercialisée jusque 1934- acquise par Spa-Monopole en 1934; Les Faux de Spa, Crismer 1983 (pp.57,63,65)

Tonnelet (source du): s’appelait Fraineuse avant 1607

Trou du Mauvais Air : source d’acide carbonique près du ru Soyeureux et le lac de Warfaaz

Trou du Pouhon: source près de la Fagne Maron analysée en 1881 comme une eau très pure et d’un grand avenir, Guides Hélios-Spa 1930 (P.45)

Vequeterre: source dans un pré à droite du chemin de Winamplanche à Marteau; Les Eaux de Spa, Crismer (p.9)

Vers (pouhon des): autre nom du pouhon des Artistes

Warfaaz : source submergée par le lac de Warfaaz; Les Eaux de Spa, Crismer 1983 (P-8)

Watrooz : ancienne source tarie qui jaillissait à Nivezé

Wellington(duc de) : source voisine de la source Marie-Henriette.

Il est curieux de constater que le livre « l’Europe Illustrée » de Jean Dardenne signale que les sources Géronstère et Enragée ne sont qu’une seule et même source alors que le livre Promenades géologiques dans la région de Spa d’Emile Barvaux évoque la source du Hornay comme étant l’ancien nom de la source l’Enragée. Dans ce cas-ci, Géronstère et Enragée seraient deux sources bien distinctes. Le terme Spiheroule avec ou sans « x » est surprenant par les deux définitions différentes qu’on lui donne.

M.Schuind


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>