Inauguration de la rénovation du parc de l’ancien temple anglican

Sov’nance : li tampe anglais de parc

C’èst pace qui, vûde, on n’priyîve pus
E vosse nåve… qu’on v’z-a bouhî djus !
Vos avîz portant bèle alûre
Quand l’solo d’osté féve rilûre
Lès neûrès hayes di vosse grand teût
Et r’glati totes lès p’titès creûs.

Vos èstîz ine curiôzité
Qu’on v’néve vèyi di tot costé…
Vosse clokî ni bwèrgnive nin l’cîr
Mins lès rôzaces èt lès veûlîres
Qu’illuminît tot l’intérieûr
V’dinît, ma frike, ine fîre prèsteûre.

Bin lontins, dè parc, li k’pagnon
Et dè cwârtî li seûl djowion ;
Ot’tant qui l’mûzèdje dè Wayai…
Vosse sov’ni djoûrmåy dimor’rè !
Souvenir : le temple anglican du parc

C’est parce que, vide, on ne priait plus
Dans votre nef, qu’on vous a abattu !
Vous aviez pourtant belle allure
Quand le soleil d’été faisait reluire
Les ardoises noires de votre grand toit
Et briller toutes les petites croix.

Vous étiez une curiosité
Qu’on venait voir de partout…
Votre clocher ne bravait pas le ciel
Mais les rosaces et les vitraux
Qui illuminaient tout l’intérieur
Vous donnaient, ma foi, une fière prestance.

Bien longtemps, du parc, le compagnon,
Et du quartier le seul joyau
Autant que le murmure du Wayai
Votre souvenir à tout jamais restera !


C’est devant un nombreux public qu’a eu lieu l’inauguration du parc de l’ancien temple anglican. Son aménagement a été conçu de manière à permettre à chacun de venir se reposer dans de petites aires très conviviales à l’ombre des beaux arbres du parc. Des manifestations diverses pourront y être organisées. Une aire a été prévue à cet effet et la pelouse a été semée sur de gros cailloux afin de lui donner une certaine dureté, ce qui permettra au public de s’y installer lors d’animations comme celle de Mathy-Loxhet.

Après l’allocution de bienvenue, M. Lambert, responsable de l’Association de sauvegarde du Parc, a invité le bourgmestre à inaugurer la stèle commémorative. Elle a été réalisée par le graphiste André Posel en collaboration avec les membres de l’Association de sauvegarde du Parc, du cercle littéraire l’Oxymore et du peintre Claudine Van Brabant. On peut y découvrir au recto l’ancien temple anglican qui occupait jadis le site, une information historique sur ce monument et un poème en wallon de M. Alphonse Auvray. Au verso, des poèmes évoquent le majestueux hêtre pleureur aujourd’hui disparu. Afin de célébrer l’événement, les organisateurs ont agrémenté l’inauguration d’une partie musicale et de la lecture des textes gravés sur le monument ainsi que de chansons liées au thème de l’arbre et du parc.

Alphonse Auvray


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>