Découverte d’une fresque représentant l’hippodrome de Sart

M. Frédéric Minet de l’Agence Immobilière Sociale nous a contactés pour nous montrer une fresque d’Edmond Xhrouet peinte sur un mur d’une maison de la rue de la Géronstère.

la tribune de l’hippodrome de Sart

la tribune de l’hippodrome de Sart

En détapissant le mur d’une pièce du rez-de-chaussée, quelle ne fut pas la surprise du propriétaire de voir apparaître une peinture en bon état de conservation représentant l’hippodrome de Sart et des cerfs en forêt.
La peinture est signée Edmond Xhrouet 1904 rue des Ecomines Spa. On peut voir la tribune de l’hippodrome, des chevaux montés par des jockeys. A côté de cette peinture, une autre fresque représente un cerf et une biche dans les bois.


Edmond Xhrouet

Dans le dictionnaire des artistes spadois, page 115, on peut lire « Edmond Xhrouet (Spa 1881-1954 Spa). Peintre et aquarelliste de talent. Professeur puis directeur de l’académie de Spa (1952). Il excelle particulièrement dans la représentation des sous-bois spadois en automne. Il les rend avec un brio incontesté et de façon violente, emportée et « bien en pâte ». Il participe à l’exposition des Beaux-Arts à Spa en 1903,1910 et 1911. »

L’hippodrome de Sart : premier hippodrome européen

Pour Louis Pironet, dans son article « pages hippiques de Spa (HAS n°35 septembre 1983 p.101-105), l’hippodrome de Sart peut être considéré comme le premier hippodrome d’Europe. C’est en 1773 que le duc de Lauzun et le prince Csartoryski organisèrent une course de chevaux anglais le long du chemin de Spa à Verviers à hauteur de l’actuel Club House du golf. « Le terrain s’appellera « La Platte » parce que la course se disputait pour « a piece of plate », une pièce d’argenterie. Le cheval du comte de Branicki gagna. Tout Spa réclama une réédition du spectacle… Le lendemain, quatre nobles seigneurs se cotisèrent, pour offrir une bourse comme prix au cheval anglais qui gagnerait deux courses sur trois. Cette fois, Lauzun gagna. Les organisateurs ajoutèrent au programme trois courses réservées aux chevaux de paysans. Le prix était de dix louis d’or. »

les jockeys se préparent dans le paddock

les jockeys se préparent dans le paddock


Les organisateurs des courses obtinrent en 1786 un terrain au lieu dit « La Platte » pour y tracer une piste de course de chevaux. Il fut agrandit l’année suivante pour atteindre une superficie de 75ha. Les réunions hippiques eurent régulièrement lieu sur ce terrain jusqu’en mai 1914. La reine Marie-Henriette (décédée en 1902) passionnée de chevaux le fréquentait régulièrement. Notons qu’en 1822 on créa l’hippodrome de La Sauvenière, situé en dessous de la piste du champ d’aviation actuel.
La signature d'Edmond XhrouetLa reine Marie-Henriette à l’hippodrome de Sart.


Commentaire

Découverte d’une fresque représentant l’hippodrome de Sart — Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *